Achat immobilier neuf : quels sont les frais à prévoir ?

15
05/2018

Vous souhaitez acquérir un logement neuf et craignez d’être envahi par des factures auxquelles vous n’aviez même pas songé ? Pour un peu plus de clarté, voici un récapitulatif des frais annexes auxquels penser pour l’achat d'un habitat neuf.

Le budget est bien sûr la clé de tout achat immobilier neuf ou ancien. Au prix du futur logement neuf, il y a des frais annexes qu'il faut également prendre en compte pour boucler le financement de son projet immobilier. Tour d'horizon des frais liés à un achat immobilier neuf ou ancien.

Frais achat immobilier : le crédit immobilier de votre futur logement neuf

Pour ce qui est de l’emprunt qui accompagne en général un achat immobilier, le TEG (taux effectif global) constitue le coût véritable de votre crédit. Il comprend :
• les frais d'ouverture et d'instruction du dossier : compter 1 % (négociable) du capital emprunté,
• les frais d'assurance-emprunteur obligatoire (décès, incapacité de travail) et facultative (perte d'emploi),
• et la garantie au prêteur, soit par prise d’hypothèque ou caution, soit au moyen d’un tiers garant ou d’un organisme spécialisé qui sera garant de votre crédit : compter 1 à 1,5 % du montant emprunté.
Conseil : pour négocier au mieux les frais liés à un achat immobilier neuf ou ancien, il semble intéressant de solliciter un courtier en crédit immobilier.

Quel frais de notaire pour un achat immobilier ?

Quand l'intermédiaire est un notaire, celui-ci perçoit des « émoluments ». Ces honoraires sont établis suivant un tarif national unique fixé par l'État, valable jusqu’au 28 février 2022, selon cette grille proportionnelle au montant du bien immobilier acquis :
• de 0 à 6 500 € : 3,870 %
• de 6 500 à 17 000 € : 1,596 %
• de 17 000 à 60 000 € : 1,064 %
• plus de 60 000 € : 0,799 %
Le notaire engage un certain nombre de frais pour le compte de ses clients : salaire du conservateur des hypothèques, certificat d'urbanisme, frais de géomètre, droits de timbres... Vous devrez les rembourser.
Info en + : Notez que les frais de notaire sont plus avantageux quand on achète dans l'immobilier neuf (maximum 3 %) que de l’ancien (7 à 8 %). Lire aussi - Comment profiter de frais de notaire réduits dans l'immobilier neuf ?

Frais achat logement : la commission de l'agent immobilier

Quand l'intermédiaire est un agent immobilier, il y a également des frais engendrés pour payer son travail. Le montant de la commission est fixé librement entre l’agence et vous. Il s'agit soit d'un pourcentage de la transaction qui varie souvent selon le montant de la transaction, soit d’un forfait. Pour les agents des agences immobilières classiques, il faut compter entre 5 et 8 %. La commission des mandataires immobiliers, au frais de structure moindres, est plutôt comprise entre 3 et 5 %.

Frais immobilier neuf : la TVA et autres impôts locaux

Pour l'achat d’un logement neuf, il vous faut régler une TVA de 20 %. Selon vos conditions de ressources et la situation géographique de certains programmes immobiliers neufs, il est possible de bénéficier d'un taux réduit de TVA : à 5.5 % et même seulement 2,10 % en outre-mer. Pour en savoir plus - Comment acheter un appartement neuf avec une TVA réduite ?
S’ensuivent les inévitables taxe d’habitation et taxe foncière. Sachez cependant que les constructions nouvelles bénéficient souvent d'une exonération temporaire de taxe foncière pendant deux ans.

Frais de déménagement lors d'un achat immobilier


Déménager dans un nouveau logement entraîne inévitablement des frais liés au déménagement. Pour réduire la note que cela impose : plusieurs astuces existent comme éviter la haute saison des déménagements, c'est-à-dire la période de juin à septembre ou encore les week-ends. Pour diminuer au maximum le volume à déménager : un tri s'impose avant. Pourquoi ne pas organiser un vide-maison pour les objets encombrants qui pourront servir à d'autres ?
Lire aussi - 
Déménager moins cher : 4 astuces pour réduire les frais de déménagement

Quels sont les frais pour un achat de maison neuve ?


Une autre taxe est à pourvoir dans le cas de l'un achat d'un terrain à bâtir pour faire construire une maison neuve. Si vous êtes le bénéficiaire du permis de construire, d’autres taxes fiscales peuvent vous être demandées comme principalement la taxe d'aménagement depuis 2012…
Ne négligez pas non plus des frais liés à la construction tels que :
• les frais de branchement aux réseaux en tous genres (eau, électricité, gaz, égout, téléphone/internet…)
• l'assurance dommages-ouvrage obligatoire
• les frais occasionnés par d'éventuels travaux supplémentaires sur le terrain à bâtir.
Lire aussi - Négociation immobilier neuf : peut-on faire baisser le prix d'un appartement neuf ?
Par Céline Coletto

Retour à la liste de conseils

0
bot