Viabiliser un terrain : combien ça coûte ?

07
07/2020

C’est la première étape avant de faire construire la maison de ses rêves, l’achat d’un terrain à bâtir. Terrain constructible qu’il faut parfois viabiliser. Découvrez combien ça coûte de faire viabiliser un terrain à bâtir. 

Comment bien choisir un terrain à bâtir ? © Trouver-un-logement-neuf.com
Vous avez enfin trouvé le terrain où faire construire votre future maison mais il reste à passer le cap de la viabilisation. Il s’agit de rendre « viable » votre terrain et pouvoir y vivre à terme grâce à toutes les commodités telles que l’eau ou l’électricité, une fois la maison construite. Mode d’emploi pour réussir la viabilisation d’un terrain à bâtir et estimer le coût de la viabilisation.
 

Qu'est-ce que comprend la viabilisation d'un terrain ?

 
Eau, électricité et/ou gaz, téléphone et raccordement au tout à l'égout et aux eaux pluviales, voilà les différents piliers de la viabilisation d’un terrain à bâtir. Si un terrain non viabilisé affiche un prix moindre qu’un terrain viabilisé, le coût des raccordements et de la viabilisation n’est pas à négliger. Cela peut rapidement devenir un casse-tête et empiéter le budget global de votre projet immobilier.
Avant d’entamer tout travaux de viabilisation, il est nécessaire d’avoir obtenu votre permis de construire, purgé de tout recours.
Attention de ne pas confondre terrain constructible et terrain viabilisé : le terrain constructible signifie qu'il pourra être édifié une construction sur place ; mais qu'il ne sera pas forcément viabilisé et raccordé aux différents réseaux.
 

Gratuit, téléchargez notre guide

“ Acheter un logement neuf : mode d'emploi ”

  • Les avantages du neuf
  • Comment financer un logement neuf
  • Achat en VEFA, mode d'emploi
Veuillez renseigner votre adresse email dans ce champ pour télécharger notre guide.

Conformément au Règlement Général de Protection des Données – (UE) 2016/679., vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit, il vous suffit d'en faire la demande par mail (dpo@gao-communication.com) ou par voie postale à GAO-Communication, 3D allée Charles Péguy 74940 Annecy-Le-Vieux.

Qui contacter pour faire viabiliser un terrain ?

 
Première étape de la viabilisation d’un terrain : contacter la mairie où il est situé. En prenant connaissance du PLU, Plan Local d’Urbanisme, vous saurez d'abord si la parcelle est bien constructible, puis quelles règles d’urbanisme doivent s’y appliquer. La délivrance gratuite d’un certificat d’urbanisme par la collectivité permettra de savoir qu’elles seront les démarches à effectuer en matière de viabilisation. 
 

Quel est le prix pour viabiliser un terrain ?

 
Plus votre terrain sera proche des réseaux publics, c’est-à-dire le plus souvent proche de la route, moins les frais de la viabilisation sera élevé. C’est la situation géographique du terrain qui va faire plus ou moins grimper la note. Il faut en général compter entre 5 000 et 15 000 € de budget des travaux de viabilisation, selon la distance entre les réseaux et l’emplacement de votre future maison. Un coût total qui comprend :
- les travaux d’enfouissement des réseaux, pose des gaines et autres canalisations par une entreprise de terrassement venant avec son matériel : pelle mécanique par exemple,
- sans oublier le montant du raccordement et autre branchement à proprement dit.
prix viabilisation terrain à bâtir
Avant de rêver à votre future maison, il faut estimer le coût de viabilisation d'un terrain à bâtir.
A chaque interlocuteur, son prix et ses spécificités. Par exemple, pour un raccordement électrique avec Enedis, ex-EDF, il faut compter un forfait de 1 000 €, + 200 € par mètre linéaire au-delà de 30 ml entre le coffret de branchement électrique installé en limite de propriété jusqu’au compteur installé dans la maison.
Pour le coût du raccordement au gaz, le forfait est de 400 € à 1 000 € avec un surcoût de 100 € par mètre linéaire au-delà de 30 ml.

Raccordement eau, assainissement, télécom... quel tarif ?

 
Pour le raccordement téléphonique, c’est auprès d’Orange qu’il faudra s’adresser. Une fois les gaines installées, il faut compter une centaine d’euros, en plus des frais de mise en service de la ligne et du déplacement du technicien.
Pour ce qui est des raccordements à l’eau et à l’assainissement, chaque collectivité a ses propres interlocuteurs et donc des tarifs propres. Compter environ un forfait de 1 500 € pour raccordement à l’eau, plus 45 € par mètre linéaire au-delà de 10 ml. Pour l’assainissement et donc le tout à l’égout, le budget est compris entre 3 500 et 10 000 €. En cas de terrain trop isolé, il faudra installer une fosse sceptique. 
A noter : avant de lancer les travaux de viabilisation, il est impératif de vérifier si aucun réseau ou canalisation n’est déjà implanté sur la parcelle. Pour éviter les mauvaises surprises, une étude de sol est préférable pour déterminer les spécificités géologiques du terrain.
Attention aux délais de raccordement ! En effet, chaque interlocuteur ayant ses spécificités, cela peut prendre plus ou moins longtemps d'obtenir ces branchements. Une fois le permis de construire délivré, il est conseillé d’entamer les différentes démarches de raccordement afin que le début des travaux ne soit pas bloqué par la non-intervention d’un des interlocuteurs : une arrivée d’eau sur un chantier étant par exemple un impératif.
 

Estimation du coût moyen d’une viabilisation par mètre linéaire

 

En plus des différents frais de raccordement qui évoluent selon le nombre de mètres linéaires, il faut aussi compter le paiement de certaines taxes aux mairies et collectivités locales. Exemples avec la TLE, Taxe locale d’équipement ou encore la Participation pour le Financement de l'Assainissement Collectif, PFAC. Leur taux varie selon les villes. Chaque conseil municipal vote ainsi un taux de TLE entre 1 et 5 %. Une TLE obligatoire dans les communes de plus de 10 000 habitants. La PFAC n'est pas obligatoire mais chaque mairie peut la voter.

 

Qui pour vous conseiller sur la viabilisation d’une parcelle à bâtir ?

 
coût viabilisation terrain constructible
Plus le terrain constructible sera prêt des réseaux et des voiries, moins le coût de la viabilisation sera élevé. © Fotolia
Que ce soit pour savoir si le prix d’un terrain est justifié, pour s’informer sur les critères techniques de votre futur terrain à bâtir ou pour estimer le coût de la viabilisation d’une parcelle à bâtir, il peut être intéressant de vous rapprocher le plus rapidement possible de votre futur constructeur. 
Le constructeur Socoren en Bretagne ou d’autres professionnels de la construction de maisons neuves en France sont tout à fait pertinents pour vous renseigner sur les spécificités de la viabilisation d’un terrain. Le constructeur, opérant dans le cadre d’un Contrat de Construction de Maison Individuelle, précisera d’ailleurs dès la notice technique du CCMI les impératifs techniques que le futur terrain devra présenter pour permettre la construction de la maison.
Si les architectes peuvent aussi vous informer et vous conseiller à propos de la viabilisation d’un terrain à bâtir, les entreprises de terrassement, auxquelles vous demanderez des devis pour cette viabilisation, seront aussi là pour éclaircir les différents points qui resteraient.
 

Besoin d’un crédit immobilier ?

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques pour votre projet immobilier

Qui doit payer les frais de viabilisation d'un terrain constructible ?

 
Si votre terrain à bâtir est vendu en diffus, c’est-à-dire une seule parcelle en vente, le vendeur n’est pas obligé de viabiliser la parcelle. En revanche, s’il s’agit d’un lot à bâtir issu d’un lotissement, suite à un permis d’aménager, le vendeur (particulier, mais aussi promoteur, constructeur ou aménageur) sera dans l’obligation de réaliser et financer cette viabilisation.
Par Céline Coletto

Acheter un terrain constructible


Retour à la liste de conseils

Dossier complet : Achat terrain constructible : mode d'emploi !