Immobilier neuf à Rennes 35000
48 résultats - Voir sur la carte

Afficher plus de résultats

Acheter neuf à Rennes

Rennes s’est fixé depuis les années 50 l’objectif de limiter l’étalement urbain, alors pour cela, il faut densifier et donc privilégier l’immobilier neuf vertical. Les projets d’immeubles neufs de grande hauteur continuent encore de se multiplier aujourd'hui.

projet immobilier neuf Rennes
Rennes a depuis longtemps privilégié la densification et de grande hauteur pour les immeubles neufs afin de limiter l'étalement urbain

L’immobilier neuf à Rennes prend de la hauteur


Jeune, dynamique, festive, sportive et culturelle, Rennes a tous les atouts pour séduire : tant les accédants à la propriété que les investisseurs. La capitale de la Bretagne ne cesse de prendre de la hauteur et notamment grâce aux tours et autres gratte-ciels qui se multiplient à l’intérieur de la rocade rennaise.
Surnommée la « ville des administrations » dans les années 50, Rennes s’est ensuite fortement développée grâce à l’industrialisation, PSA reste le premier employeur de la métropole, puis grâce à la tertiarisation et les activités de pointe. Rennes enregistre aujourd’hui un taux de chômage ultra-faible comparé aux autres grandes villes hexagonales : 6.5 % en 2018.
8ème ville universitaire de France avec 66 000 étudiants, Rennes est souvent dans le top 3 des villes où il fait bon étudier. Elle vient également d’être classée première au palmarès des villes où il fait bon vivre, selon le dernier classement du magazine L’Express. La population a aussi plus que doublé en 40 ans pour atteindre 216 000 habitants intra-muros, en faisant la 11ème ville de France.

Une trentaine de ZAC en cours depuis les années 70


Un développement que les maires successifs ont voulu canaliser aussi en matière d’urbanisme. C’est dès les années 50 que la ville adopte une politique volontariste de planification et de maîtrise foncière. Ainsi, près de 60 % des 53 000 logements neufs construits pour assister ce développement économique, entre 1954 et 1982 l’ont été dans le cadre d’opérations publiques planifiées… et cela se poursuit encore aujourd’hui avec une trentaine de ZAC, Zone d’Aménagement Concerté, en cours depuis les années 70.
Ainsi, dans le quartier Beauregard, il y a eu trois ZAC en trois phases successives. Le dernier lot est un projet du promoteur Réalités de 123 logements neufs répartis dans quatre immeubles dont une tour de 19 étages, « Chromosome ».
Sur la ZAC de la Madeleine, les projets innovants ne manquent pas comme cette initiative d’un bailleur de proposer du logement abordable grâce au principe de foncier solidaire. « Coop foncier » est un système de location du foncier, qui permet de dissocier la propriété du sol de celle du bâti pour faire baisser le prix des logements neufs.
Grâce à la cession de foncier public, l’ancienne caserne Guines de 2.5 hectares doit permettre de construire à moindre coût 460 logements neufs d’ici 2022, dont trois tours emblématiques de 17 étages.
Il y a aussi depuis quelques mois les premiers chantiers sur la ZAC Baud-Chardonnet. Sur cet écoquartier de 35 hectares bâti sur une friche industrielle en bordure de la Vilaine, on trouve là aussi une future tour de 17 étages portée par Kaufman & Broad et Aiguillon Construction. Plus vaste ZAC en cours : la ZAC de la Courrouze à cheval entre Rennes et Saint-Jacques-de-la-Lande qui sur 140 hectares doit permettre de construire 5 000 logements neufs.

Le quartier d’affaires de plus en plus mixte d’EuroRennes


Les pouvoirs publics ont su également accompagner l’arrivée de la LGV permettant de relier Paris en 1h25 désormais en lançant dès 2009 la ZAC EuroRennes, un quartier d’affaires de 300 000 m² entourant la gare TGV. Une ZAC où des projets innovants se multiplient et continueront de se multiplier jusqu’à sa livraison finale en 2025.
Le promoteur breton Lamotte construit un premier immeuble démonstrateur tout en bois à l’est du pont Saint-Hélier. Cet immeuble mixte et passif réunira sur 12 étages du bureaux et 48 logements neufs dans les étages supérieurs. Sur l’îlot Beaumont, d’ici fin 2022, 25 000 m² de surface de plancher seront construits répartis entre 240 logements neufs et 12 000 m² de bureaux, quand le groupe privé Samsic a aussi annoncé le projet mixte d’une tour de 26 étages et 98 mètres de haut, rue Rével.
Alors qu’en 1970, Rennes accueillait le premier immeuble de grande hauteur de France, la Tour Les Horizons, la ville n’en a donc pas terminé avec la hauteur.

6 000 logements neufs dans l’EcoCité ViaSilva de Rennes


Dernière réserve d’urbanisation intra-rocade : les 570 hectares de l’EcoCité ViaSilva de Rennes et surtout Cesson-Cévigné au Nord-Est de la métropole. L’objectif rennais a toujours été de bien limiter le développement de l’agglomération à cette zone à l’intérieur de la rocade et donc de pousser à la densification. D’où la multiplication des tours et autres immeubles de grande hauteur au-delà des 50 mètres.
Alors que la ligne A du métro traverse la métropole du Nord-Ouest au Sud-Est depuis plus de quinze ans, la future ligne B, prévue pour 2020 reliera Saint-Jacques Gaîté au Sud-Ouest à Cesson au Nord-Est. Et c’est justement à ce terminus que se construit progressivement cette EcoCité ViaSilva, dont les ambitions ont été corrigées pour atteindre environ 6 000 logements neufs d’ici 2040. La ZAC des Pierrins réunira 2 850 logements neufs et 1 400 emplois nouveaux, quand l’ensemble « Atalante / Les Champs-Blancs » accueillera à terme 3 100 logements neufs et 7 000 emplois nouveaux. De quoi continuer d’assurer le développement de l’immobilier neuf rennais.

A la recherche d'un programme neuf à Rennes ? Vous avez désormais toutes les clés pour acheter votre logement neuf !

bot