Immobilier neuf à Dijon 21000
34 résultats - Voir sur la carte

Afficher plus de résultats

Acheter neuf à Dijon

C’est par le biais d’une quinzaine d’écoquartiers que la ville de Dijon, et sa métropole désormais, reconstruit une ville plus durable et plus écologique, tout en facilitant l’accueil de nouveaux habitants. Tour d’horizon de l’immobilier neuf à Dijon.

immobilier neuf Dijon
Carrefour routier et ferroviaire de premier ordre, Dijon n'en oublie par l'écologie avec un développement urbain basé sur 14 écoquartiers.

L’immobilier neuf à Dijon ou les 14 écoquartiers


Dès 1977, Dijon était élue première ville écologique par le journal Les Echos. Plus de 40 ans après, la capitale des Ducs de Bourgogne ne faillit pas à ses ambitions en étant toujours résolument tournée vers le développement durable. Une politique d’intégration de l’écologie au sein de l’urbanisme qui s’est intensifiée depuis 2002. En 2007, la ville reçoit une « Marianne d’Or de l’Environnement » pour sa politique de « Ville Anti CO2 », notamment grâce à sa politique des transports : navettes en centre-ville, bus au gaz naturel… et qui aboutira en 2012 à la mise en service de deux lignes de tramway qui traversent désormais l’agglomération dijonnaise jusqu’aux communes de Quetigny et Chenôve.

Un Eco PLU pour penser l’urbanisme durable de demain à Dijon


Depuis, c’est bien « Dijon Métropole » et ses 24 communes qui sont fer de lance de cette politique environnementale pour les 250 000 habitants de l’agglomération en ayant investi plus de 100 millions d’euros pour le développement durable. Une politique qui paie : les consommations énergétiques de la métropole ont diminué de 16 % et les émissions de gaz à effet de serre de 13 % en seulement 5 ans. Ici, le plan local d'urbanisme est même dénommé « ÉcoPLU » pour faire de Dijon une « ville à la pointe de l'intégration écologique et évolutive, dans le cadre du développement durable ».

800 logements neufs construits par an à Dijon   


Avec l’objectif d’atteindre les 160 000 habitants à terme, contre 155 000 en 2015, Dijon s’est fixé comme ambition de construire 800 logements neufs par an pour accueillir ses nouveaux habitants. Des habitants qu’elle souhaite loger dans les meilleures conditions et pour cela, l’accent est mis sur la qualité environnementale des projets par le biais de 14 écoquartiers en projets ou en chantiers à travers la ville.
Le plus emblématique car le premier est celui de Heudelet 26. Juste derrière le siège de Dijon Métropole, il se construit sur une friche militaire de 2,8 hectares près de 300 logements neufs, des bureaux, des commerces ou encore des ateliers d'artistes, le tout à proximité immédiate du centre-ville grâce au tramway.

Du logement neuf près de la future Cité de la Gastronomie


Très proche du centre-ville, à deux stations de tramway via la ligne 2, se développe aussi la Cité de la Gastronomie à la place de l’ancien hôpital général de Dijon. Dans le quartier du Port du Canal, le chantier de 540 logements neufs se poursuit en parallèle de celle de ce futur pôle dédié à la gastronomie dijonnaise et hexagonale, le tout en lien avec le pôle de compétitivité Vitagora autour du goût, de la nutrition, de l'innovation alimentaire et de la santé. De quoi aller plus loin que l’image d’Epinal : de la moutarde, de la crème de cassis et du vin !
La cité des ducs voit aussi se construire depuis plusieurs années l’écoquartier de l’Arsenal sur d’anciens terrains militaires et d’anciennes minoteries en entrée sud de Dijon. 91 000 m² de nouvelles constructions dont 1 400 logements neufs sortent progressivement de terre sur près de 13 hectares.

Le plus récent : l’écoquartier Via Romana


C’est le dernier à être entré en action : l’écoquartier Via Romana, au nord-est de Dijon, à la place de l’ancienne Cité du Soleil, avenue Stalingrad. Reliés au réseau de chaleur urbain, 210 logements neufs vont se construire sur 3 hectares jusqu’en 2021.

L’Ecocité des Maraîchers, une nouvelle ambition


Sur presque 20 hectares, au sud-est de Dijon cette fois, c’est une véritable cité-jardin qui naît sur le site des anciens abattoirs et d'anciens terrains maraîchers, le long de l’avenue de Chicago. Déjà 350 logements neufs ont été livrés fin 2017, quand à terme des deux tranches de travaux, 1 500 logements neufs, 28 000 m² de commerces, bureaux et services sortiront de terre dans cette Ecocité des Maraîchers. A noter qu’un hectare de jardins partagés et 1 500 m² de vergers pédagogiques seront créés.
La métropole dijonnaise n’est pas en reste puisque des écoquartiers s’épanouissent aussi en dehors de Dijon : comme l’écoquartier AMI sur les communes d’Is-sur-Tille et Marcilly-sur-Tille, au nord de Dijon. L’ancienne friche industrielle d’AMI-Linpac de 16.5 hectares doit se reconvertir en un écoquartier de 500 logements neufs. 420 logements neufs se sont aussi construits sur les 14 hectares de la ZAC des Fontaines à Sennecey-lès-Dijon. Longvic a également son écoquartier, baptisé « Les Rives de Bief ».

Dijon, pionnière de la Smart City


Autre pilier de la stratégie innovante de Dijon : la Smart City. Dijon est l’une des villes françaises pionnières en la matière. « On Dijon », qui est un poste de commandement unique et partagé pour gérer à distance, coordonner et entretenir la plupart des équipements urbains de la métropole : feux de circulation, éclairages... afin de faciliter la gestion de l’espace public, a été le seul projet tricolore retenu lors des Word Smart City Awards en 2018 à Barcelone. Elle est aussi pionnière en matière d’Open Data. De quoi là aussi entrer de plein pied dans un 21ème siècle plus durable et écologique. Dijon est d’ailleurs une des 9 villes candidates présélectionnées pour devenir la Capitale Verte Européenne en 2021.

A la recherche d'un appartement neuf à Dijon ? Vous avez désormais toutes les clés pour acheter votre logement neuf !

bot