Prêt immo : des taux d’intérêt toujours plus bas en avril !

04
04/2019

La période est historique : les taux d’intérêt des prêts immobiliers continuent de diminuer en ce mois d’avril 2019, comme le montre le baromètre national du courtier Empruntis. On peut désormais emprunter à 1.50 % sur 20 ans !

taux intérêt crédit immobilier
La baisse des taux d'intérêt se poursuit encore au mois d'avril 2019 avec des planchers historiquement bas sur les taux moyens, selon Empruntis.
Incroyable mais les banques poursuivent leurs efforts sur les taux d’intérêt des crédits immobiliers en ce mois d’avril 2019. Le niveau plancher des meilleurs taux proposé aux emprunteurs est battu ; même les taux moyens sont à la baisse. 
En effet, selon le baromètre national du courtier en crédit immobilier, Empruntis, « la période est historique ». Si les taux planchers ont été atteints le mois dernier, plusieurs banques continuent de présenter des barèmes à la baisse. Le courtier ne relevant qu’une seule hausse sur l'ensemble des barèmes reçus des établissements bancaires. Dans le détail, en un mois, 7 nouvelles grilles bancaires sont stables, 14 grilles sont en baisse et 1 grille baisse ou stagne selon le profil. 

Des taux de crédit exceptionnellement bas pour tous


Par conséquent, le baromètre immobilier d’Empruntis affiche un taux mini à la baisse : il s'agit du meilleur taux sur 30 ans qui perd 5 centimes pour s’établir à 1.51 %. Quatre taux moyens, c’est-à-dire ceux proposés à la majorité des emprunteurs, sont à la baisse : les taux sur 7, 10, 20 et 25 ans diminuent de 5 ou 10 centimes. On peut ainsi emprunter à 1 % sur 10 ans, 1.50 % sur 20 ans et 1.75 % sur 25 ans. De l’exceptionnel ! A noter tout de même qu’un seul taux moyen est en légère hausse : celui sur 30 ans de + 5 centimes à 2.40 %.
« Une à une, les banques suivent la tendance des taux bas et présentent des barèmes toujours plus bas. Une excellente nouvelle pour les acquéreurs qui envisagent de se lancer sur le marché immobilier », explique Cécile Roquelaure, directrice des études d’Empruntis, qui note que même si le prix de l'immobilier moyen parisien a battu un nouveau record au-dessus des 10 000 €/m², Paris n'est pas la France, « la dynamique reste très positive pour ceux qui ont un projet immobilier et qui ont donc tout intérêt à se lancer ». 
Exemple dans l’immobilier neuf où la hausse des prix est ainsi compensée par la baisse des taux d’intérêt comme à Lyon et Montpellier, deux grandes villes qui offrent des gains de pouvoir d’achat immobilier dans le neuf lors des six derniers mois.

Lire aussi - Pouvoir d’achat immobilier neuf : Lyon et Montpellier gagnantes
Par Céline Coletto

Retour à la liste d'actualites

bot