Stabilité des taux et des primo-accédants en ce début d’été

10
07/2018

Alors que les taux d’intérêt des crédits immobiliers restent stables, le profil des emprunteurs également avec une part quasi-identique des primo-accédants. Explications avec les chiffres du courtier Cafpi.

crédit immobilier et taux d'intérêt
La part des primo-accédants se maintient en juin parmi les clients du courtier en crédit immobilier, Cafpi, dans un contexte de stabilité des taux.
En ce début d’été, « l’envie de devenir propriétaire reste forte », indique Philippe Taboret, directeur général adjoint de Cafpi. En effet, selon le courtier, alors que les taux d’intérêt des prêts immobiliers se maintiennent, la part des primo-accédants dans sa clientèle se confirme également. En effet, selon les prêts signés au mois de juin chez le courtier Cafpi, le profil de la clientèle change peu.
On compte 91 % d’acquéreurs en résidence principale, dont 59 % de primo-accédants, contre 60 % le mois précédent, et 32 % de secundo-accédants. La part des investisseurs immobiliers représente 7 %. Le reste se répartit entre résidence secondaire et achat de commerces…

Qui sont les primo-accédants en ce début d’été ?


Le profil des primo-accédants au terme du mois de juin évolue davantage en revanche. Leur emprunt moyen est en légère hausse en juin avec 205 283 € sur 240 mois, soit 20 ans pile, contre 199 842 € sur 239 mois en mai.
Cependant, cette hausse n’entraine pas d’augmentation de leur effort pour emprunter, mais une baisse. Leur projet immobilier représente 3,97 années de revenus en juin contre 4,49 années de revenus le mois précédent. A noter qu’ils sont plus de 18 % à avoir opté pour un achat immobilier dans le neuf.
Chez les autres accédants, l’emprunt moyen se maintient par rapport au mois de mai. Il se monte à 247 691 € sur 202 mois en juin, un peu moins de 17 ans, contre 247 721 € sur 200 mois en mai.
Cependant, leur effort augmente significativement atteignant 5,09 années de revenus contre 4,76 années il y a un mois. Les secundo-accédants achètent davantage dans l’immobilier neuf puisqu’ils sont presque 28 % à avoir emprunté pour un logement neuf.Par Céline Coletto

Retour à la liste d'actualites

bot