Quasi-stabilité des prix de l’immobilier neuf en 2017

02
03/2018

Les prix de l’immobilier neuf sont restés relativement stables en France en 2017, selon les chiffres fournis par la FPI, mais cela crée à la fois satisfaction et inquiétude chez les promoteurs. Explications.

prix appartement neuf France
La stabilité globale des prix de l'immobilier neuf crée tout de même des inquiétudes chez les promoteurs de la FPI.
Au terme du quatrième trimestre 2017, il fallait débourser en France 4 110 €/m² pour acquérir un logement neuf dans la promotion immobilière. Un prix stable en un an : + 0.1 %. Une évolution qui a de quoi satisfaire les acquéreurs mais qui inquiètent aussi les promoteurs de la FPI.
En effet, cela témoigne, selon la Fédération des Promoteurs Immobiliers, d’une tension sur l’offre de logements, tout en cachant de fortes disparités locales : + 11.4 % à Clermont-Ferrand, + 10 % à Caen Métropole, + 9.4 % à Dijon, + 6.7 % dans les métropoles de Bordeaux et Grenoble ; quand cela baisse de 4.6 % à Angers et de 15.4 % au Havre. Il faut ainsi compter en moyenne 5 213 €/m² pour acquérir un logement neuf dans la métropole de Nice Côte d’Azur, 4 781 € en Ile-de-France, 4 175 €/m² dans l’aire urbaine de Lyon ; mais « seulement » autour de 3 000 €/m² à Angers et Orléans, 3 123 €/m² à Rouen fin 2017.

Un recul des prix du neuf en Ile-de-France


Motif de satisfaction chez les promoteurs : cette quasi-stabilité générale montre le lien positif entre les volumes et les prix : là où l’offre est importante, les prix augmentent peu, comme le montre l’exemple de l’Ile de France : 47 900 logements vendus en 2017 pour une hausse des prix limitée à 0,3 % sur l’ensemble de l’année 2017 avec un prix moyen de 4 870 €. Au quatrième trimestre 2017, le prix de l’immobilier neuf en Ile-de-France recule même de 2.5 % sur un an pour s’établir à 4 781 €/m².
En revanche, pour les promoteurs, cela montre aussi un problème de solvabilité des ménages : au niveau de prix atteint sur le marché du neuf, au-delà des 4 100 €/m², une hausse des prix même modérée a un impact négatif immédiat sur la demande. Pour preuve, le recul des ventes aux accédants à la propriété en cette année 2017 alors que les investisseurs sont toujours plus nombreux.Par Céline Coletto

Retour à la liste d'actualites

Le Parc de Maison Blanche
bot