Prêt immobilier : des taux d’intérêt toujours aussi surprenants !

10
09/2019

Le marché du crédit immobilier continue de surprendre les spécialistes avec des taux d’intérêt toujours plus bas, des durées toujours plus longues. De quoi soutenir largement les achats immobiliers. Explications.

financement achat immobilier
Le marché du crédit immobilier est toujours plus surprenant avec des taux historiquement bas et des banques qui jouent le jeu. © Stocklib
Oui, il s’agit bien d’une rentrée surprenante pour les taux d’intérêt des crédits immobiliers. Alors que l’été est habituellement marqué par une hausse des taux, de nouvelles baisses se sont produites et d’autres s’annoncent encore en cette rentrée. Du jamais vu avec des taux planchers jamais enregistrés depuis l’après-guerre !
Le courtier Empruntis parle même d’une « rentrée fracassante pour les taux immobiliers en ce mois de septembre. Les emprunteurs profitent une fois encore de conditions exceptionnelles ». 
Malgré peu de nouveaux barèmes de la part des établissements bancaires, la quinzaine de nouvelles grilles reçues pour le mois de septembre par le courtier Empruntis, dessine une tendance entre baisses et stagnations sur des taux déjà historiquement bas. 

Tapis rouge pour les meilleurs dossiers de prêt


Du coup, le baromètre mensuel du courtier en crédit immobilier affiche une véritable chute de taux : il est désormais possible d’emprunter dès 0.58 % sur 20 ans, soit 35 centimes de moins par rapport au mois de juillet. C’est d’ailleurs du côté des taux mini, ceux réservés aux meilleurs profils d’emprunteurs, qu’Empruntis observe les chutes les plus vertigineuses : de - 20 à - 35 centimes sur les durées de 10, 15, 20 et 25 ans. Et même un taux à peine croyable de 0,07 % sur 7 ans… 
Mais la tendance est plus large et c’est bien l’ensemble des emprunteurs qui profite d’un climat baissier : les taux du marché diminuent entre - 5 et - 10 centimes sur la plupart des durées. De quoi emprunter avec un taux moyen de 1 % sur 15 ans et 1.20 % sur 20 ans. « Un contexte plus que jamais favorable à tous ceux qui ont un projet immobilier à concrétiser », rappelle ce courtier.

En quoi cette période est unique pour les taux d’intérêt ?


Les taux immobiliers ne cessent de baisser et donc de surprendre. « Pour preuve, la période estivale, pendant laquelle les banques ont plutôt coutume de relever leurs barèmes afin d’éviter un afflux trop important de dossiers de prêt. Cette année, il n’en a rien été. Pour preuve encore le mois de septembre, qui s’ouvre sur un taux mini sur 20 ans à 0.58 % ! », décrypte Ulrich Maurel, porte-parole d’Empruntis. Ce qui profite aux « profils premiums par exemple, qui se voient proposer des décotes toujours plus nombreuses et parfois très importantes : jusqu’à - 40 centimes ». 


Financer son achat immobilier sans apport, c’est possible


Emprunter sur des durées plus longues jusqu’à 30 ans, à condition que le prêt soit réalisable sur 25, est également possible ainsi qu’envisager des crédits sans apport pour peu que l’on justifie auprès de la banque d’un effort d’épargne, ou que l'on présente un profil jeune à revenus évolutifs. 
« Le moment pour réaliser un projet immobilier ? Bien sûr. Le bon moment pour renégocier aussi, l’afflux de dossiers en ce sens en témoigne. Une opération qui peut s’avérer avantageuse même pour les prêts immobiliers réalisés en 2016, tant les taux ont chuté », constate le porte-parole d’Empruntis. 


Attention à l’allongement des délais


Attention toutefois : « la tendance baissière occulte celle, de plus en plus importante, de l’allongement des délais en banque : jusqu’à 3 à 4 mois d’attente pour les emprunteurs ! ». Ce qui pourrait devenir problématique pour ceux qui veulent bénéficier d’un prêt à taux zéro en zone B2 ou C avant la fin de l’année. 
Par Céline Coletto

Retour à la liste d'actualites

bot