Prêt immo : des taux d’intérêt toujours aussi attrayants

18
11/2017

Quasi statuquo sur les taux d’intérêt des crédits immobiliers en ce mois de novembre, même si certaines régions en profitent mieux que d’autres, selon le courtier Empruntis. Explications.

crédit immobilier novembre 2017
La région Ouest est comme souvent la plus attractive de France en matière de crédit immobilier au cours de ce mois de novembre.
Fini l’égalité parfaite entre toutes les régions comme en octobre, les taux d’intérêt régionaux ont bougé : certains à la hausse, d’autres à la baisse en ce mois de novembre. D’après le courtier Empruntis, il s’agit de mouvements infimes dans un nombre limité de banques mais qui placent une nouvelle fois la région Ouest en pole position des régions les plus compétitives en matière de crédit immobilier.

L’Ouest de la France toujours très attractif pour le crédit immobilier


En effet, aujourd’hui, sur les deux durées les plus demandées, le taux d’intérêt moyen s’y établit sur 15 ans à 1.45 % et sur 20 ans à 1.70 %. Dans le même temps, à l’inverse, dans les régions Sud-Ouest et Est, moins attractives, la moyenne est de 1.55 % sur 15 ans et 1.80 % sur 20 ans.
Des taux moyens qui restent tout de même très attractifs. Un an après le plus bas historique, Empruntis note que cela a finalement peu remonté : « si 2017 devait être l’année des hausses, force est de constater que les établissements bancaires auront été plus sages que prévu », détaille le courtier.
« Oui les banques ont augmenté leurs barèmes cette année. Mais il faut dire que les taux étaient tombés si bas…
D’ailleurs, les banques n’ont pas augmenté leurs barèmes de plus de 30 centimes. La flambée des prix de l’immobilier dans certaines villes aura eu un impact beaucoup plus important sur les emprunteurs que l’évolution à la hausse des taux d’emprunt
», explique Cécile Roquelaure, directrice des études chez Empruntis.
Pour preuve : le taux mini sur 20 ans qui atteignait au plus bas historique en novembre 2016 1.08 %, s’établit un an après à 1.30 %. Cela ne représente « que » 22 centimes d’écart et cela impacte finalement peu le coût du crédit. Selon les calculs d’Empruntis, pour un emprunt de 200 000 €, la hausse actuelle sur les taux mini implique une mensualité 20 € plus chère et un coût total du crédit sur 20 ans d’environ 4 800 € supplémentaire. Une augmentation plutôt mesurée donc pour le moment.Par Céline Coletto

Retour à la liste d'actualites

bot