Les quatre premiers enseignements du coliving !

07
06/2019

Phénomène de mode ou véritable tendance de fond de l’immobilier résidentiel ? CBRE a enquêté sur la tendance du moment dans l’immobilier neuf : le coliving, qui marcherait sur les traces du coworking pour le bureau. Tout ce qu’il faut savoir sur le coliving en 4 points !

investir en coliving
Le coliving, plus qu'un phénomène de mode, permet de se loger à moindre coût dans les grandes métropoles, tout en limitant l'isolement. © Stocklib
Le coliving, une alternative au résidentiel classique à moindre coût ! Voilà la première analyse du cabinet CBRE dans son enquête sur le coliving. Le spécialiste des transformations des marchés de l’immobilier s’est en effet interrogé dans une enquête exclusive sur le phénomène « coliving » qui débarque en France : le coliving sera-t-il au résidentiel ce que le coworking a été pour le bureau traditionnel ? Est-ce un produit de niche réservé aux millennials, allergiques à toute forme d’engagement, même celui d’un bail résidentiel ?

Lire aussi - Qu'est-ce que le coliving ?

Nouvelle tendance venue des États-Unis, le coliving est en effet de plus en plus plébiscité par les jeunes actifs en recherche d’une vie en communauté, tout en conservant un espace qui leur est propre. CBRE a ainsi tiré quatre principaux enseignements de ce phénomène « coliving », qui arrive en France sous différentes formes.  

1 - Le coliving, une offre « all inclusive »


Premier enseignement de l’enquête de CBRE : le coliving propose une offre tout-compris qui séduit, avec son accès à des espaces communs (salle de sport...), semi-privatifs (salon, cuisine...) et privés (chambres avec salle de bain, voire kitchenette).

Lire aussi - Quartus se lance dans le coliving

Il offre un haut niveau de services et de prestations (ménage, internet, entretien...) et une flexibilité forte (préavis court, durée de séjour, gestion de l’ensemble de l’offre de services sur une application dédiée à l’immeuble...).
 

2 - Le coliving s’adresse aux jeunes actifs… mais pas que !

 
Le coliving séduit tant les étudiants en fin de formation, les actifs en transition ou en mission de courte ou moyenne durée loin de leur domicile, que des quinquagénaires qui se retrouvent seuls, suite au départ de leurs enfants du domicile !
 

3 - Le coliving permet de se loger à moindre coût


Par rapport à un logement résidentiel classique meublé qui revient à 1005 € par mois en moyenne à Paris, le coliving (850 € par mois) permet de réaliser une réelle économie, selon les calculs de CBRE. Permettre de diminuer le budget logement, voilà le troisième enseignement de l’étude de CBRE à propos du coliving. 

 
4 - Le coliving, un investissement alternatif à fort potentiel


Enfin, ultime enseignement de CBRE : le coliving séduit les investisseurs en quête des nouveaux produits immobiliers alternatifs à potentiel et ça, c’est ce qui prouve que le phénomène « coliving » n’est pas qu’une mode et qu’il devrait rapidement s’inscrire dans les offres immobilières des grandes métropoles de l’hexagone, ce que confirme Xerfi dans une étude sur comment le coliving va se développer en France ?
Par Céline Coletto

Retour à la liste d'actualites

bot