Premières hausses sporadiques des taux de crédit immobilier

20
07/2018

La période estivale reste propice à l’achat immobilier grâce à des taux d’intérêt et des conditions de crédit très attractives et ce quel que soit la région, selon le baromètre régional du courtier Empruntis ; mais on observe tout de même quelques hausses de taux. Explications.

taux intérêt prêt immobilier
Même si les conditions d'octroi restent très bonnes, quelques hausses régionales de taux d'intérêt sont observées en ce début d'été par Empruntis. © Fotolia
L’heure serait plutôt au farniente et à la plage et pourtant, l’été semble toujours aussi propice au crédit immobilier et donc au projet immobilier ; même si l’on note quelques hausses de taux. Voilà ce qui ressort du baromètre régional du courtier Empruntis.


« Les emprunteurs peuvent aborder l’été sereinement : les banques continuent de proposer des taux toujours
très bas, des décotes toujours plus importantes, sans compter les critères d’octroi de prêt qui sont plus souples. En
Ile-de-France comme en province, les conditions d’emprunt sont exceptionnelles
», indique Cécile Roquelaure, directrice des études chez Empruntis.

Le Sud-Ouest profite davantage de la baisse des taux


Les mouvements sont peu nombreux dans les régions d’après les derniers barèmes reçus par le courtier ; mais on constate tout de même quelques hausses. Sur 42 taux mini en France : 7 régions et 6 durées, il y a seulement huit évolutions dont trois diminutions comprises entre 2 et 8 centimes qui concernent 2 taux mini en Ile-de-France et 1 taux en région sud-ouest et cinq hausses de 5 ou 8 centimes.
Sur les taux moyens en France, Empruntis note onze mouvements dont neuf légères augmentations de 5 centimes chacune et deux baisses de 5 centimes chacune.
Du coup, le sud-ouest reste LA région la plus attractive en matière de crédit immobilier avec 1.40 % sur 15 ans et 1.70 % sur 20 ans. Dans les régions les moins bien dotées, les taux restent alléchants : 1.50 % sur 15 ans et 1.75 % sur 20 ans comme en Méditerranée où cela remonte sur ces deux durées les plus demandées. Est-ce une tendance de fond ou un soubresaut estival ? Il faudra attendra la rentrée pour y voir plus clair.Par Céline Coletto

Retour à la liste d'actualites

Le Parc de Maison Blanche
bot