Pouvoir d’achat immobilier neuf en hausse à Toulouse

05
10/2018

Alors que débute ce vendredi et pour trois jours, le salon de l’immobilier de Toulouse, Trouver-un-logement-neuf.com propose un tour d’horizon des prix de l’immobilier neuf dans la ville rose et son agglomération.

pouvoir achat immobilier neuf Toulouse
Malgré une hausse des prix des logements neufs, le pouvoir d'achat immobilier dans le neuf augmente légèrement à Toulouse. © Fotolia
Toulouse, 4ème ville de France, reste pourtant l’une des métropoles les plus abordables de l’hexagone et cela se confirme en cet automne 2018. En marge du salon de l’immobilier de Toulouse, d’après le baromètre exclusif de Trouver-un-logement-neuf.com, nous savons qu’il faut compter en moyenne 215 500 € pour acquérir un trois-pièces dans la ville rose, selon les prix indiqués chaque jour par les promoteurs.
C’est en baisse sur les petites surfaces comme les studios et les deux-pièces ; mais c’est en hausse, sur les plus grandes surfaces à partir du trois-pièces lors des 6 derniers mois.

Quelle mensualité pour devenir propriétaire d’un logement neuf à Toulouse ?


Avec le courtier en crédit immobilier, Empruntis, Trouver-un-logement-neuf.com a publié un baromètre commun pour calculer comment évoluait le pouvoir d’achat immobilier dans le neuf des Français : à savoir quelle mensualité payer pour acquérir un trois-pièces, un appartement avec deux chambres, dans les grandes villes… et comme toujours, Toulouse s’en sort très bien.


Si l’on prend le taux d’intérêt mini qui est actuellement de 1.12 % sur 20 ans, malgré la légère hausse des prix enregistrée dans Toulouse, le pouvoir d’achat dans l’immobilier neuf des Toulousains augmente très légèrement.
En fait, la particularité de Toulouse dans ce baromètre est que la baisse des taux depuis six mois a permis de compenser la hausse des prix enregistrée.
La mensualité pour devenir propriétaire d’un appartement neuf de trois-pièces dans Toulouse est de 1010 € précisément, quand il faut compter 1 177 € à Montpellier et même 1 424 € à Bordeaux… En effet, il y a actuellement presque 70 000 € d’écart entre Bordeaux et Toulouse sur le prix moyen d’un trois-pièces. Pour le prix d’un trois-pièces à Paris, on peut toujours acheter trois appartements neufs à Toulouse. La ville rose reste encore une fois la métropole la plus abordable de l’hexagone !
Elle bénéficie d’une offre toujours abondante : 180 programmes neufs intra-muros recensés sur le site Trouver-un-logement-neuf.com et 300 sur toute la Haute-Garonne.

Comment évoluent les prix du neuf dans l’agglomération toulousaine ?


Si Tournefeuille reste la plus chère de la métropole : 234 000 € et ça augmente encore sur les six derniers mois ; Cugnaux et Blagnac restent plus chers que Toulouse même : 232 000 € et en hausse de 5 % en six mois. Plus abordable, Colomiers au nord-ouest de l’agglomération à 213 000 € le T3 ou en deuxième couronne, Mondonville à moins de 210 000 € pour un trois-pièces.  
La plus forte augmentation en cet automne est pour Aucamville, tout de suite au nord de Toulouse : 214 000 €, au-delà des 5 % de hausse en six mois. Cela peut s’expliquer par le lancement d’un programme neuf de standing qui a fait bondir le prix moyen dans une commune qui compte peu d’opérations. Mais, à noter qu’on y trouve encore des trois-pièces à moins de 200 000 €.
Beaucoup de chantiers à venir à Saint-Orens-de-Gameville, sur le territoire du Sicoval avec un prix stable à 222 000 € ; en revanche, forte hausse à Castanet-Tolosan, au-delà des 223 000 €. Donc plus cher que dans Toulouse.Par Céline Coletto

Retour à la liste d'actualites

bot