Pourquoi investir dans un bien immobilier neuf ?

06
05/2019

Investir dans l’immobilier neuf présente de nombreux avantages et il répond surtout à plusieurs problématiques comme réduire ses impôts, loger ses enfants ou préparer sa retraite. Tour d’horizon des raisons à opter pour un investissement immobilier dans le neuf.

pourquoi investir dans immobilier neuf ?
Réduire ses impôts, préparer sa retraite, loger ses proches, voilà quelques-unes des raisons à investir dans l'immobilier neuf. © Fotolia
Défiscaliser, compléter ses revenus au moment de la retraite… voilà quelques-unes des principales raisons expliquant l’investissement dans l’immobilier neuf. Pour cela, différents dispositifs existent, comme la loi Pinel. Revue de détails des atouts à investir dans le neuf et comment y parvenir.

Investir dans le neuf pour se constituer un patrimoine immobilier


Premier objectif de l’investissement immobilier dans le neuf : se constituer un patrimoine immobilier. Il y a les investisseurs déjà propriétaires de leur résidence principale et qui optent pour l’achat d’un autre bien : résidence secondaire par exemple ; il y a aussi ces locataires de leur habitation principale qui font le choix d’investir ailleurs, dans des villes plus abordables parfois.
Faire le choix d’investir dans l’immobilier neuf, c’est opter pour un bien immobilier sans travaux majeurs durant les 10 premières années minimum ; mais c’est aussi un avantage pour l’environnement avec un bien immobilier aux dernières normes environnementales et techniques. De quoi se constituer un patrimoine immobilier durable dans le temps.

Lire aussi - Quels avantages à acheter un logement neuf ?

Acheter un investissement immobilier neuf pour défiscaliser


Cerise sur le gâteau de l’investissement immobilier neuf : la défiscalisation
. Cela reste un des attraits de ce type de placement : réduire ses impôts. Pour cela, le dispositif le plus en vogue est la loi Pinel de soutien à l’investissement locatif avec pour but de mettre sur le marché du logement neuf intermédiaire, à destination des classes moyennes.
Avec le dispositif Pinel, l’investisseur s’engage à louer son bien immobilier neuf de 6 à 12 ans, en respectant des plafonds de loyers et de ressources du locataire, en échange d’une réduction fiscale de 12 à 21 % du prix d’acquisition du logement, plafonnée à 300 000 €.
Exemple : pour un appartement neuf de 150 000 €, l’investisseur peut obtenir jusqu’à 31 500 € de déductions fiscales sur 12 ans, soit 2 625‬ € de baisse d’impôt chaque année.

Lire aussi -
Logement neuf : réussir son investissement Pinel

Autre dispositif qui séduit beaucoup les primo-investisseurs : l’amendement Censi-Bouvard qui permet un ticket d’entrée dès 80 000 € pour un studio en résidence étudiante par exemple. Ce dispositif propose une défiscalisation de 11 % du prix d’achat hors taxe d’un bien immobilier dans une résidence services, résidence étudiante ou résidence senior. Outre le remboursement de la TVA, la gestion locative est attribuée à un exploitant gestionnaire via un bail commercial durant 9 ans minimum.
Exemple : pour l’achat d’un logement neuf à 100 000 € dans une résidence étudiante, la réduction d’impôt est alors de 1 222 € par an sur 9 ans.
Pour les très gros contribuables, la loi Malraux permet, elle, de défiscaliser jusqu’à 120 000 € par opération.

Lire aussi - Zoom sur les trois principaux dispositifs de défiscalisation

Investir dans le neuf pour préparer sa retraite


Investir dans l’immobilier neuf permet aussi de sécuriser son avenir et notamment de préparer sa retraite quand les revenus baissent de façon automatique une fois sans activité. Investir dans l’immobilier neuf permet d’obtenir des revenus locatifs, sous forme de loyers, en complément de revenus.
Pour cela, pourquoi ne pas opter pour le statut LMNP : loueur de meublés non professionnel, par exemple dans une résidence services. Ce dispositif fiscal permet d’amortir le bien immobilier et ses meubles sur une longue période, jusqu’à trente ans si l’on opte pour un crédit immobilier ; tout en recevant des loyers peu ou pas fiscalisés. De plus, dans une résidence gérée, de fait par un exploitant gestionnaire, une résidence senior par exemple, l’investisseur s’évite toute gestion au quotidien de son placement immobilier. Pas de locataire à trouver, pas de loyers impayés, pas de gestion locative…

Loger ses enfants ou ses parents tout en investissant dans le neuf


Particularité du dispositif Pinel de soutien à l’investissement locatif, il permet de louer son bien à ses propres enfants ou parents. Il s’agit d’une nouveauté de la loi Pinel, comparé à la précédente loi Duflot existante jusqu’en 2014. En effet, s’ils répondent aux conditions de ressources, s’ils ne font pas partie de votre foyer fiscal, il est possible de louer un investissement Pinel à ses descendants ou ascendants.

Lire aussi - A qui pouvez-vous louer votre investissement Pinel ?

Autre possibilité : occuper soi-même le logement Pinel au terme de la période d’engagement de location, qui varie de 6 à 12 ans.
Par Céline Coletto

Retour à la liste de conseils

bot