Du logement neuf sur le site des Cadets de Bretagne à Rennes

18
01/2018

Le groupe Giboire et l’Archevêché de Rennes ont présenté le projet de réaménagement du site des Cadets de Bretagne rue d’Antrain, à Rennes. D’ici 2020, un nouvel espace sportif et socioculturel et de l’habitat neuf sortiront de terre.

appartement neuf Rennes Cadets de Bretagne
Le site des Cadets de Bretagne à Rennes doit accueillir un ensemble de 206 logements neufs et un complexe sportif et socio-culturel. © Giboire – Arka - Architectes : F. Paumier et A. Massinon
A l’orée des prairies Saint-Martin, au 139 rue d’Antrain, à Rennes, à 10 minutes de l’hyper-centre et à 2 kilomètres de la gare, le promoteur breton Giboire et l’Archevêché de Rennes vont lancer le réaménagement du site des Cadets de Bretagne. Du logement neuf et un pôle sportif et socio-culturel doivent voir le jour d’ici 2020.
Ainsi, la résidence « Les Cadets » bénéficiera de la proximité de la future station de métro Jules Ferry prévue pour 2020 et du futur parc naturel urbain, les Prairies Saint-Martin.

206 logements neufs près du métro rennais


Ce nouvel ensemble immobilier comportera 206 logements neufs, du deux au six-pièces. Signé par les architectes rennais François Paumier et Antoine Massinon, le projet se décompose en trois bâtiments abrités au sein d’espaces de végétation, le style contemporain alterne entre volumes verticaux et horizontaux.
La valorisation des extérieurs est un point central du projet. Tandis que de vastes balcons et terrasses prolongeront les appartements au-dehors, des cheminements piétons assureront le lien entre les bâtiments, jusqu’aux berges dans le plus grand respect du milieu naturel. Un enchainement de grands halls traversants laisse pénétrer la lumière, grâce à un jeu de transparence sur des patios intérieurs.
Trois niveaux de sous-sols assurent un parking sécurisé aux résidents. 21 des logements proposés seront accessibles à prix maîtrisé. Au niveau des performances énergétiques, la configuration des bâtiments permet de dépasser les exigences de la Réglementation Thermique 2012, à hauteur de 20 %.
« Le challenge que nous relevons ensemble est majeur. C’est avant tout la reconstitution d’un équipement important du patrimoine rennais, depuis plus d’un siècle. Ce plan de réaménagement illustre notre capacité à innover en matière de redynamisation urbaine. Notre objectif : co-construire un projet résidentiel et multi-activités, qui s’inscrit pleinement dans le renouveau des prairies Saint-Martin, futur parc naturel urbain », explique Michel Giboire, Président du Groupe Giboire.

Un nouveau complexe sportif et socio-culturel


Dans le même temps, le diocèse a souhaité rebâtir un patronage sur le site historique de la rue d’Antrain. L’Association Abbé Bourdon, maître d’ouvrage de l’opération, a confié la réalisation d’un équipement associatif à Cobi Engineering, appuyé du cabinet d’architecture AMA de Rennes. Cet équipement compact d’environ 5 300 m², situé en bordure de rue et à la croisée de quartiers divers et en mutation urbaine (ZAC d’Armorique, Maurepas, Duchesse Anne) est sur le point de sortir de terre.
Il comprend notamment des salles de sports (sports collectifs, salle de gymnastique, salle de sports de combat), un boulodrome, une salle multifonctions (pour les sports doux et les activités socio-culturelles), des salles multi-activités, un foyer, un pôle administratif, un parking sous-terrain.
Cet équipement de proximité vient compléter de façon novatrice l’offre associative et socio-culturelle de Rennes. Il permettra à l’Association « les Cadets de Bretagne », plus vieux patronage de France, implanté depuis 1848 rue d’Antrain de disposer d’un bâtiment fonctionnel pour mettre en œuvre son projet associatif ouvert au plus grand nombre.
« Ce nouvel outil sera un lieu d’ouverture à la mixité sociale, générationnelle et culturelle. La collaboration de qualité avec la ville de Rennes et le groupe Giboire a permis une adéquation du projet sportif et associatif, avec une pleine expression du potentiel de construction des logements face aux Prairies Saint-Martin », indique l’Archevêché. Le démarrage des travaux est imminent pour une livraison envisagée en 2020.Par Céline Coletto

Retour à la liste d'actualites

bot