LMNP : investir en Location Meublée Non Professionnelle

19
01/2021

En dehors des dispositifs de défiscalisation fiscale, type loi Pinel, il existe un statut pérenne, le LMNP, Loueur de Meublé Non Professionnel qui reste une excellente façon d’investir dans l’immobilier. Explications pour savoir comment investir en LMNP.

VIDEO - Comment investir en LMNP ? © Trouver-un-logement-neuf.com

Il y a eu le Robien, le Duflot, le Scellier... il y a actuellement la loi Pinel et puis, il y a bien sûr le LMNP pour investir dans l’immobilier neuf ou ancien. C’est un dispositif fiscal incontournable. Alors que les autres lois naissent, changent et disparaissent régulièrement ; le statut de Loueur de Meublé Non Professionnel, lui, reste. 

 

Qu’est-ce que le statut LMNP ?

 

Du coup, l’investissement en LMNP rassure bon nombre d’investisseurs qui lui font confiance depuis de très nombreuses années. En effet, régime fiscal existant depuis 1949, le statut de la LMNP a l’expérience pour lui. LMNP pour Loueur de Meublé Non Professionnel est un régime fiscal qui permet d’investir dans l’immobilier tout en défiscalisant une partie des revenus locatifs. Voici comment investir en location meublée avec le LMNP.

 

Gratuit, téléchargez notre guide

“ Investir dans l'immobilier neuf : mode d'emploi ”

  • Les avantages du neuf pour investir
  • Quels dispositifs pour investir dans le neuf
  • Investir en VEFA, mode d'emploi

Conformément au Règlement Général de Protection des Données – (UE) 2016/679., vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit, il vous suffit d'en faire la demande par mail (dpo@gao-communication.com) ou par voie postale à GAO-Communication, 3D allée Charles Péguy 74940 Annecy-Le-Vieux.

LMNP : comment devenir Loueur de Meublé Non-Professionnel ?

 

La simple mise en location d’un bien immobilier meublé à usage d’habitation, par exemple dans une résidence services, permet d’obtenir le statut de Loueur en Meublé Non Professionnel et de profiter de son cadre fiscal très intéressant. Le statut LMNP s’adresse aux foyers fiscaux dont les recettes locatives n’excèdent pas 23 000 € par an ou la moitié des revenus du ménage. En clair, la location ne doit pas être le principale source de revenus de l’investisseur LMNP, d’où le « non professionnel ». Au-delà des 23 000 € de recettes locatives, on passe dans le statut de Loueur de Meublé Professionnel, LMP.

 

Le cas particulier du LMP

 

Si les revenus tirés de l’activité de location meublée dépassent 23 000 € par an, sur l’ensemble des loyers perçus, l’investisseur peut alors prétendre au statut LMP, Loueur de Meublé Professionnel. Pour cela, il (ou un membre de son foyer fiscal) doit aussi être inscrit au registre du commerce et des sociétés en tant que loueur professionnel. 

Des conditions qui donnent des avantages : l’imputation du déficit fiscal sur le revenu global, dès la première année et une exonération d'impôt sur la plus-value au-delà de la 5ème année : exonération applicable en dessous de 90 000 € de recettes par an.

Autre avantage, en cas d’impôt sur la fortune, les locaux d'habitation loués meublés sont exonérés du calcul de l’assiette fiscale.

 

Comment fonctionne la LMNP ?

 

La notion de « location meublée » signifie que le locataire doit disposer de tous les éléments pour pouvoir y vivre, y manger et y dormir dans des conditions normales. La loi Alur a fixé précisément la liste des meubles et ustensiles nécessaires pour caractériser les logements meublés. Cela va d’une literie avec couette ou couverture aux couverts en nombre suffisant pour que les occupants puissent prendre les repas et autres ustensiles de cuisine. Volet et/ou rideau, plaque de cuisson, four ou four micro-ondes, réfrigérateur, table et chaises, luminaires… voilà les équipements impératifs d’une location meublée.

En offrant ce service supplémentaire au locataire, le niveau du loyer d’un logement meublé est plus élevé, de 10 à 20 % en général, qu’une location nue.

 

Location LMNP : quelle durée de bail ?

 

location meublée non professionnelle
Toute location meublée peut prétendre au statut fiscal du LMNP, dans un appartement classique en copropriété ou en résidence avec services.
Il faut savoir que la durée d’un contrat de bail en LMNP est plus courte que pour une location classique qui impose des baux de trois ans. En effet, trois types de bail co-existent en matière de location meublée

- le contrat de bail meublé d’un an renouvelable,

- le contrat de bail meublé pour un étudiant de 9 mois mais non renouvelable, ce qui permet de basculer sa location en location touristique ou saisonnière lorsque le bien n’est pas loué à un étudiant.

- le contrat de bail mobilité de 1 à 10 mois maximum, pour des salariés en mobilité professionnelle par exemple.

 

Pourquoi investir en LMNP ?

 

Particularité d'investir en LMNP : cela n’est pas un dispositif de défiscalisation immobilière au sens propre, c’est-à-dire que cela ne permet pas de réduire directement son impôt sur le revenu. L’investissement en location meublée permet « seulement » d’obtenir des revenus locatifs non fiscalisés, c’est-à-dire de ne pas payer d’impôt sur le revenu sur les loyers et cela grâce à de l’optimisation fiscale.

 

Quel abattement pour la location meublée ?

 

Concrètement, les loyers sont imposés dans la catégorie des Bénéfices Industriels et Commerciaux, BIC et non dans celle des revenus fonciers, comme pour une location nue.

Jusqu’à un seuil de 70 000 € de recettes locatives, le régime du micro-BIC est applicable, avec des obligations déclaratives simplifiées. Dans ce cadre, un abattement forfaitaire de 50 % est appliqué au titre des frais, contre 30 % pour le microfoncier dans le cadre du location nue. Cet abattement peut même atteindre 71 % pour une location meublée classée.

Si les loyers dépassent 70 000 € par an, l’investisseur est soumis au régime réel et peut déduire ses charges : intérêts d’emprunt, primes d’assurance, charges locatives, taxe foncière, travaux… et l’amortissement du bien. Si ces charges sont supérieures aux loyers perçus, un déficit sera constaté et reportable sur les revenus de même nature des dix années suivantes et du coup, les revenus locatifs ne seront pas imposables. De quoi se constituer un patrimoine immobilier sur le long terme !

 

Comment déclarer mon investissement LMNP ?

 

Première étape : inscrire le logement en LMNP auprès du tribunal de commerce où il se situe, en remplissant le formulaire Cerfa POi dans les 15 jours après le début de la mise en location. Il s’agira alors de choisir le régime d’imposition : microfoncier ou réel. Cela permettra de recevoir ainsi un numéro SIRET.

A noter qu’ensuite déclarer un investissement LMNP, notamment au réel, demande de la rigueur pour gérer la comptabilité ; mais un expert-comptable ou des sites dédiés permettent de déléguer les démarches administratives.

 

Investir dans une résidence services en LMNP

 

fiscalité location meublée LMNP
Particularité de la fiscalité LMNP : elle offre entre 50 % à 71 % d'abattement sur les revenus locatifs, en microfoncier.
S’il est possible d’obtenir le statut LMNP dans une copropriété classique, il est aussi possible de bénéficier du régime fiscal LMNP si le bien loué se situe dans une résidence avec services exploitée par un tiers gestionnaire. Ce sera notamment le cas si l’investisseur opte pour une résidence étudiante, une résidence senior, une résidence de tourisme à la mer ou à la montagne. Outre le bénéfice fiscal, acheter un logement neuf dans une résidence gérée permet de récupérer la TVA et qu’un exploitant s’occupe de la gestion locative du bien et s’engage à verser régulièrement des loyers.

 

Simulateur LMNP pour un investissement en résidence services

Pour l’achat d’un deux-pièces en Résidence de Tourisme, classée 4* avec conciergerie et piscine intérieure : 

- Immobilier + mobilier : 218 400 € TTC

- Durée de l’emprunt : 20 ans à 2,80 % avec 10 000 € d'apport

- Récupération de TVA : 36 400 € sur l'immobilier et le mobilier

- Effort d'épargne : 383€/mois en moyenne sur la durée du prêt et l'objectif d'avoir 0 € d'impôts sur les loyers pendant 30 ans (Source : groupe Terrésens)

 

Investir en LMNP : conditions

 

Si le statut du LMNP s’avère très intéressant pour l’investisseur en ne présentant pas de risque fiscal particulier, il faut toutefois ne pas prendre à la légère les contraintes administratives et fiscales d’un tel dispositif. Obtenir des conseils d'un professionnel : notaire, expert-comptable, gestionnaire de patrimoine... semble une étape importante avant de se lancer.

 

Besoin d’un crédit immobilier ?

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques pour votre projet immobilier

Location meublée non professionnel : les avantages en bref

 

- Des loyers défiscalisés entre 50 et 71 %

- Une récupération de la TVA et une gestion locative déléguée dans le cadre d’un achat en résidence services

- Contrairement à d’autres régimes fiscaux, le statut LMNP permet d’occuper le bien immobilier, tout en le louant. Le LMNP permet en effet d’occuper jusqu’à 6 mois par an le bien, tout en le louant le reste du temps, ce qui est un atout pour investir dans un logement neuf à la montagne ou à la mer.

- Sous le régime réel, à la revente, le calcul de la plus-value immobilière ne sera basé que sur le prix d’achat, sans tenir compte de l’amortissement.

Par Céline Coletto

Retour à la liste de conseils

Dossier complet : Investir dans une résidence étudiante

Dossier complet : Investir dans une résidence senior

bot