Inauguration des 112 logements neufs de l’Arbre Blanc à Montpellier

22
06/2019

Nouvelle icone architecturale dans le ciel de Montpellier, L’Arbre Blanc et ses 112 appartements neufs viennent d’être inaugurés. Retour sur un projet emblématique.

Arbre Blanc logement neuf Montpellier
L'Arbre Blanc, tour de 112 logements neufs de 17 étages, à Montpellier, avec ses terrasses uniques en éventail, vient d'être inauguré. © L'Arbre Blanc / Montpellier / CA Immobilier Proméo Evolis Promotion Opalia
L’Arbre Blanc, cette nouvelle Folie architecturale vient d’être inaugurée à Montpellier. Imaginée par les architectes Sou Fujimoto, Nicolas Laisné, Manal Rachdi et Dimitri Roussel, cette tour résidentielle de 50 mètres de haut devient un des marqueurs de la skyline montpelliéraine, dans le quartier Richter. 
Si de grands noms de l’architecture : Jean Nouvel, Massimiliano Fuksas, Zaha Hadid ou encore le designer Philippe Starck ont déjà œuvré dans la capitale languedocienne, c’est un nouvel emblème architectural qui été inauguré par le quatuor de promoteurs Promeo, Evolis Promotion, Crédit Agricole Languedoc Immobilier Promotion et Opalia.


17 étages d'habitat neuf à Montpellier


C’est suite à un concours de la ville de Montpellier que ces promoteurs régionaux et une nouvelle génération d’architectes se sont réunis pour imaginer cette œuvre iconique. Du rêve né dans un atelier tokyoïte de l’architecte japonais Sou Fujimoto, L’Arbre Blanc se déploie désormais dans le ciel montpelliérain. 
De quoi confirmer l’expertise dans la réalisation de projets d’envergure aux performances et techniques de pointe des promoteurs engagés. De quoi répondre aussi à la nécessité d’habiter en centre-ville pour limiter les déplacements en voiture, tout en bénéficiant des qualités d’une maison individuelle. 
Pour permettre aux résidents de vivre à l’extérieur, L’Arbre Blanc présente de très grandes terrasses déployées en éventail. Ces espaces exceptionnels, prolongements fluides et naturels des logements, permettent à ses occupants d’habiter à la fois dedans et dehors, un luxe pour une métropole baignée de soleil 80 % de l’année.
Au-delà des 112 logements neufs et leurs prolongements, le bâtiment compte de nombreux lieux de vie. Des espaces publics animent le rez-de-chaussée et le premier étage, permettant au restaurant L’Arbre, lieu bistronomique, et à La Serre, espace dédié à l’art contemporain de s’ouvrir largement sur la rue et sur le Lez. Son toit panoramique traité comme un jardin joue sur la transparence. Ce rooftop est doté d’un bar accessible au public et d’un espace réservé aux résidents. De sorte que chacun puisse s’approprier L’Arbre Blanc.

Une tour de logements neufs de 50 mètres unique au monde

 
L’Arbre Blanc domine donc de près de 50 mètres les quartiers Port Marianne et Antigone et compte 112 appartements neufs, du deux au cinq-pièces, répartis sur 17 étages. Le chantier, réalisé en trois ans, a mobilisé jusqu’à 1 500 personnes. 
Parmi les nombreuses prouesses architecturales et techniques, incontestablement la conception dans les trois dimensions des terrasses, dont les porte-à-faux allant jusqu’à 7,5 mètres de long constituent une première mondiale, ont marqué l’édification du bâtiment. Pour leur installation aux différents étages, une technique unique inspirée du pont levis a été imaginée et une grue dotée d’une plateforme réalisée sur mesure avec un contrepoids motorisé a été utilisée. Chaque terrasse, équipée de pare-vents, peut soutenir jusqu’à 350 kg au mètre carré. Leur abondance et celle des ombrières, les plus grandes d’Europe, sont emblématiques de L’Arbre Blanc. Tout pour apporter une nouvelle signature architecturale pour le rayonnement de Montpellier.
Par Vincent Durand

Retour à la liste d'actualites

Campagne Nationale Vinci
bot