Immobilier : toujours temps d’emprunter à des taux bas !

08
11/2018

Oui, il y a eu quelques remontées de taux d’intérêt dans certaines banques, mais cela reste toujours aussi stable et attractif de façon globale en ce mois de novembre. Il est donc toujours très intéressant d’emprunter pour financer un achat immobilier.

taux intérêt prêt immobilier
Les taux d'intérêt pour financer un achat immobilier restent stables au mois de novembre, même si certaines banques sélectionnent davantage.
Alors que les taux d’intérêt sont restés stables en octobre, avec un taux moyen de 1.43 %, selon l’observatoire du Crédit Logement, la tendance semble se poursuivre pour le mois de novembre. Même si quelques banques ont décidé de relever leurs taux, c’est toujours le statu quo global avec des taux et des conditions d’emprunt toujours très attractifs. « C’est toujours le bon moment pour emprunter », comme le rappelle le courtier Empruntis. Exemple, en novembre, le taux moyen sur 15 ans est de 1.35 % et de 1.60 % sur 20 ans.

PTZ et Pinel prioritaires en cette fin d’année


En effet, dans son dernier baromètre, le courtier explique que « les banques restent conquérantes en cette fin d'année malgré une priorisation des dossiers » comme ceux avec un PTZ ou pour investir avec le dispositif Pinel 2018. Peu de barèmes bancaires sont en mouvement en ce mois de novembre, même si quelques établissements bancaires affichent de légères hausses, en moyenne de 5 centimes. « Il s'agit pour la plupart de banques qui étaient très bien positionnées par rapport à leurs concurrentes, leur permettant ainsi de revoir leur marge à la hausse. Elles se permettent aussi d'être un peu plus exigeantes, mais rien d'alarmant pour autant. Le marché du financement des particuliers reste très porteur en cette fin d'année », analyse Empruntis.
Une stratégie bancaire que Cécile Roquelaure, directrice des études du courtier, explique par une période « beaucoup plus chahutée par rapport aux trois dernières années », entraînant moins de mouvements sur les barèmes. Les emprunteurs peuvent être toutefois rassurés : « il n'y a pas de resserrement des critères bancaires ! Les banques maintiennent leur politique commerciale mise en place depuis le début d'année. Certaines ont finalement atteint leurs objectifs, dès lors il paraît normal qu'elles se veulent plus sélectives ».
Par Céline Coletto

Retour à la liste d'actualites

bot