Un tiers de pouvoir d’achat immobilier supplémentaire en dix ans

20
04/2018

Le pouvoir d’achat immobilier des ménages français a augmenté de 31 % en 10 ans, voilà ce qui ressort du premier Indicateur de capacité d’acquisition immobilière des ménages en France de BNP Paribas Real Estate. Explications.

pouvoir achat immobilier France
Le pouvoir d'achat immobilier des Français a augmenté de 31 % en dix ans, mais il a légèrement reculé l'an dernier, selon BNP Paribas Real Estate.
Depuis 2007, les ménages français peuvent acquérir 31 % de surface supplémentaire pour leur projet immobilier. Le pouvoir d’achat immobilier des Français est donc au beau fixe (ou presque) d’après le premier Indicateur de capacité d’acquisition immobilière des ménages proposé par BNP Paribas Real Estate.

Quelle est votre capacité d’acquisition d’un logement ?


En dix ans, « les prix des logements ont peu évolué tandis que les revenus ont modérément progressé, mais la baisse des taux d’emprunt de plus de 300 points de base explique la majeure partie de la forte capacité d’acquisition des ménages aujourd’hui », détaille Olivier Bokobza, Directeur général du Pôle Résidentiel de BNP Paribas Real Estate.
Si le prix des logements expliquent en effet assez peu cette forte progression du pouvoir d’achat immobilier car ils sont restés finalement stables entre 2007 et 2017 : - 1 %, c’est « l’évolution des conditions de financement qui explique la quasi-totalité : 87 %, de l’ascension de la capacité d’acquisition, avec une baisse des taux d’emprunt de plus de 300 points de base et des durées moyennes de remboursement assez stables, passant de 225 à 217 mois, soit près de 18 ans », observe la filiale immobilière du groupe bancaire.
Dans le même temps, les revenus de l’ensemble des ménages ont significativement progressé : + 15 % entre 2007 et 2017, mais à un rythme presque similaire que l’inflation : + 13 %. Le pouvoir d’achat immobilier est donc sur les dix dernières années au « beau fixe » ; mais attention tout de même au retournement observé sur la seule année 2017.

Vers un retournement du pouvoir d’achat immobilier ?


En effet, la capacité d’acquisition immobilière des ménages en France aura terminé l’année 2017 à un niveau élevé, avec la valeur de 114 contre une base 100 en moyenne. En d’autres termes, à fin 2017, les ménages étaient en mesure d’acheter 14 % de surfaces supplémentaires comparées à leur capacité moyenne de long terme.
Mais au cours de l’année 2017, ce pouvoir d’achat immobilier affiche néanmoins une légère diminution : - 3 %. Le revenu des ménages a progressé : + 2 % selon l’Insee et les conditions d’emprunt sont restées globalement stables mais dans le même temps, la hausse des prix des logements, qui a atteint + 4 % sur l’ensemble de la France, a impacté à la baisse le pouvoir d’achat immobilier.
D’autant que de fortes disparités existent entre les régions et notamment entre les métropoles, en fonction des évolutions de prix. Par exemple, le pouvoir d’achat immobilier des ménages a davantage augmenté en grande couronne qu’en petite couronne, les prix y ayant moins augmenté : + 2.4 % contre + 4.6 % dans le Grand Paris.

A quoi s'attendre pour la capacité d'achat immobilier des Français en 2018 ?

 
Pour 2018, Richard Malle, directeur de la recherche de BNP Paribas Real Estate, table sur une hausse des taux d’intérêt limitée, une confiance des ménages bien orientée, une croissance forte… de quoi parier sur une poursuite de la bonne dynamique des marchés du logement neuf et ancien en France, même si les prix devraient continuer d’augmenter et donc réduire un peu le pouvoir d’achat immobilier des ménages.Par Céline Coletto

Retour à la liste d'actualites

Le Parc de Maison Blanche
bot