Douceur estivale sur les taux de crédit immobilier

05
07/2018

Alors que débute l’été, les banques maintiennent le statu quo sur les taux d’intérêt des crédits immobiliers. Des taux toujours aussi attractifs pour les emprunteurs.

financement projet immobilier
Alors que la demande de financement a retrouvé un peu de vigueur au deuxième trimestre, les taux de crédit immobilier restent toujours aussi bas. © Fotolia
Été 2016=été 2018, c’est comme un retour en arrière mais le niveau des taux d’intérêt en ce début juillet est similaire à celui de l’été 2016, nous rappelle le courtier en crédit immobilier, Empruntis.
En effet, alors que les emprunteurs ont été peu présents sur le premier semestre, les banques restent dans une dynamique de taux stables et bas. Toujours dans l’idée de boucler leurs objectifs commerciaux, les établissements bancaires proposent des taux moyens très attractifs, identiques donc à ceux de l’été 2016 : 1.40 % sur 15 ans, 1.65 % sur 20 ans par exemple.
Des taux qui peuvent même baisser sous les 1 % pour les meilleurs dossiers de prêt sur 15 ans. « Bien sûr tous les emprunteurs ne peuvent prétendre aux taux les plus bas, toutefois, en fonction du projet ou du profil les banques continuent à user de l'arme des décotes », rappelle Empruntis.

Reprise timide de la demande de financement au deuxième trimestre


« En raison du retard persistant de production, les banques continuent d'ouvrir leurs critères », explique Cécile Roquelaure, directrice des études d'Empruntis. Du coup, « bonne nouvelle : grâce, entre autres, à tous ces efforts de la part des banques, nous avons constaté un léger regain sur le marché immobilier depuis deux mois ».
Après un retrait de 25 % des demandes de financement au premier trimestre, Empruntis note une augmentation de 2 % de la demande de financement au deuxième trimestre 2018 par rapport à la même période en 2017. Au final, sur le premier semestre, le recul de la demande est de 12 %. A savoir maintenant si le rebond enregistré au deuxième trimestre va se poursuivre pendant l’été, période traditionnellement calme, puis à la rentrée.Par Céline Coletto

Retour à la liste d'actualites

bot