Crédit immobilier : des taux toujours bas, des durées allongées

05
06/2018

Le mois de juin devrait permettre encore de belles affaires sur le marché du crédit immobilier avec des taux toujours aussi attractifs et des banques volontaires pour accorder des décotes, même sur des durées longues. Explications.

taux intérêt et emprunt immobilier
La période reste toujours propice à l'emprunt immobilier avec des taux toujours bas et même des décotes possibles.
C’est une certaine reprise qui se ressent chez les courtiers en crédit immobilier en ce deuxième trimestre 2018 et avec des taux d’intérêt toujours aussi bas, des durées qui s’allongent pour solvabiliser le plus grand nombre, la période est propice à la concrétisation d’un projet immobilier.

Stabilité des taux d'intérêt et belles décotes

En effet, d’après les barèmes reçus par les courtiers pour le mois de juin, la tendance est à la stabilité même si certains établissements bancaires proposent de nouvelles baisses sur certains profils ou durées. Ainsi, chez Meilleurtaux.com, on annonce un taux moyen de 1,41 % sur 15 ans, 1,63 % sur 20 ans et 1,83 % sur 25 ans.
Des taux moyens mais auxquels les banques apportent d’importantes décotes dans certains cas, d’autant que certaines d’entre elles sont en léger retard sur leurs objectifs de production de crédit. Maël Bernier de Meilleurtaux.com rapporte ainsi que « la tendance dans les établissements bancaires reste toujours à la décote pour concrétiser des dossiers. En d’autres termes, les taux obtenus dans le réseau et par nos conseillers sont très souvent inférieurs de 0,15% à ce qui est affiché dans nos baromètres ». Sont particulièrement concernés les primo-accédants les plus jeunes.

Des prêts immobiliers jusqu'à 35 ans

Une tendance confirmée chez un autre courtier, Vousfinancer.com, qui évoque aussi un allongement des durées de prêts consentis et malgré tout, des taux très attractifs. Si les crédits sur 25 ans sont extrêmement courants, certains établissements bancaires vont même jusqu’à des durées sur 35 ans ! Le courtier évoque ainsi une banque qui propose des taux en forte baisse, à 1,35 % sur 25 ans et même sur 30 ans pour les moins de 40 ans. Un record selon Vousfinancer.com.
Début 2015, l’écart entre un prêt sur 25 ans et un prêt sur 30 ans atteignait souvent 1 point, annihilant le bénéfice de l’allongement de la durée ; aujourd’hui, cet écart a considérablement baissé pour même disparaître dans une banque, rapporte le courtier.
Confirmation de cet allongement des durées de prêt : actuellement, les primo-accédants empruntent chez Vousfinancer.com en moyenne 155 289 € sur 22 ans et 2 mois, contre 136 541 € sur 21 ans et 9 mois à la même période en 2016 ; et ce avec un apport et des revenus stables.

Pas de remontée imminente des taux de crédit immobilier

De plus, dans un contexte de taux directeurs, OAT, très faibles, autour de 0,70 %, les taux des crédits aux particuliers sont garantis a minima de stabilité dans les prochaines semaines. D’autant que « les banques n’ont pas rattrapé le retard accumulé sur les objectifs commerciaux au premier trimestre 2018, elles doivent donc garder une politique de taux bas pour maintenir une demande qui a ralenti », selon Meilleurtaux. Dans ce contexte, les courtiers tablent toujours sur des taux bas durant les mois qui viennent.Par Céline Coletto

Retour à la liste d'actualites

Le Parc de Maison Blanche
bot