A-t-on affaire à la traditionnelle remontée des taux de fin d’année ?

19
12/2018

Comment analyser la légère hausse des taux régionaux observée en décembre par le courtier Empruntis ? Est-ce une traditionnelle remontée des taux d’intérêt comme souvent en fin d’année ? Ou le signe d’un retournement pour 2019 ? Eléments de réponses avec Empruntis.

prêt immobilier taux intérêt
A-t-on affaire à l'habituelle remontée des taux d'intérêt de fin d'année ? Ou est-ce un retournement de tendance ? © Stocklib
Même si cette fin d’année reste propice à l’achat immobilier, avec des taux toujours très attractifs, les barèmes régionaux de décembre montrent une tendance haussière des taux d’intérêt des crédits immobiliers. La situation est encore à l’avantage des emprunteurs en décembre ; mais plusieurs établissements bancaires affichent des hausses qui font mécaniquement augmenter les barèmes immobiliers en région, relève le courtier en crédit immobilier Empruntis.
Deux explications selon le courtier : d’une part, il y a l’obligation de ne pas engorger les agences à l’approche des congés de fin d’année, d’autre part, une majorité des banques ont atteint leurs objectifs 2018. Ce serait donc une fin d'année « classique ». D’autant que les taux restent à des niveaux proches des planchers connus à l’automne 2016.
Ainsi, ce mois-ci, il est possible d’emprunter sur 20 ans entre 1,24 % et 1,60 % hors assurance, quand l’année dernière, à la même période, le taux sur 20 ans se trouvait entre 1,30 % et 1,70 % hors assurance. En décembre 2016, il était possible d’emprunter entre 1,10 % et 1,60 % sur 20 ans hors assurance.
Autre remarque soulevée par Empruntis : si les barèmes bancaires se sont maintenus bas tout au long de l’année , ils sont beaucoup moins significatifs qu’auparavant. En effet, « nous avons constaté que les banques n’hésitent pas à déroger des barèmes et appliquer des décotes, parfois très importantes jusqu’à plus de 20 centimes ». Pour les banques, les barèmes constituent aujourd’hui un point de repère plus qu’une véritable grille de taux. Il est donc très important pour l’emprunteur de comparer et de négocier avec les banques.
« Pour autant, les emprunteurs peuvent appréhender l’année 2019 avec sérénité, si les taux d’emprunt devraient
présenter quelques hausses durant le premier semestre les conditions d’emprunt resteront exceptionnelles
», conclut Cécile Roquelaure, directrice des études d’Empruntis.

La région Rhône-Alpes est la plus compétitive


D’après les taux relevés par Empruntis, il est possible d’observer que concernant les taux mini, sur un total de 42 taux, soit 7 régions et 6 durées, 27 taux augmentent, 13 stagnent et seulement 2 baissent. Concernant les taux moyens, Empruntis relève 20 taux en hausse, 19 taux stables et 3 diminutions de taux.
En ce mois de décembre, c’est la région Rhône-Alpes qui offre les meilleures conditions d’emprunt : 1.35 % sur 15 ans, 1.60 % sur 20 ans et 1.85 % sur 25 ans, en moyenne, devançant, ce qui est rare, les régions de l'Ouest et du Sud-Ouest.
Par Céline Coletto

Retour à la liste d'actualites

Campagne Nationale Vinci
bot