Emprunt immobilier : à quoi s’attendre cet hiver ?

07
11/2019

A quoi s’attendre en cette fin d’année en matière de taux d’intérêt ? Qu’est-ce que change l’arrivée de 2020 sur le marché du crédit immobilier ? Eléments de réponses avec le courtier en prêt bancaire, Empruntis.

pourquoi taux intérêt bas
L'approche de la fin d'année 2019 change la donne sur le marché du crédit immobilier, notamment en termes de décote. © Stocklib
La fin d’année approche, et même si la saisonnalité est de moins en moins vraie dans le secteur du crédit immobilier, elle a tout de même des conséquences pour ceux qui cherchent à emprunter pour financer un achat immobilier et sur l’évolution des taux d’intérêt en ce mois de novembre.


Des taux d’intérêt globalement stables en novembre


Ainsi, les barèmes de taux des banques pour ce mois de novembre sont restés relativement stables, rapporte le courtier en crédit immobilier, Empruntis. D’où une stabilité des taux d’intérêt moyens : 0,90 % sur 15 ans, 1,10 % sur 20 ans et 1,35 % sur 25 ans ! Seul le taux d’intérêt sur 7 ans augmente de 0,05 point. 
Ça bouge davantage sur les taux mini réservés aux meilleurs profils d’emprunteurs : avec sur les durées courtes jusqu’à 15 ans des hausses de 0,03 à 0,08 point, tandis que ceux sur 20 et 25 ans stagnent, quand le taux mini sur 30 ans recule de 0,25 point. On peut toujours emprunter à 0,66 % pour les meilleurs dossiers de prêt en novembre. Des conditions idéales, on ne le répétera jamais assez !
« Les taux de novembre, entre stabilité des valeurs moyennes, et hausses ou baisses des taux mini, sont le reflet d’un exercice 2019 qui touche à sa fin. En cette période, une tendance se dégage : celle d’un recentrage de certaines banques vers des profils plus affinitaires », détaille Ulrich Maurel, porte-parole d’Empruntis.

Emprunt immobilier : attention aux délais ! 


Autre preuve de ce climat de fin d’année, outre la préférence pour des profils historiques : « Les décotes ! Même au cas par cas, elles sont aussi un peu plus difficiles à obtenir », prévient Ulrich Maurel. Enfin, les délais bancaires sont toujours très longs chez certains partenaires, ce qui ne les invite pas à rechercher un flux important de nouveaux dossiers. Encore un effet de la fin d’année, en marge du bouclage des objectifs annuels des banques.
D’ailleurs, les demandes réalisées en ce moment trouveront leur concrétisation en 2020 pour la plupart, annonce Empruntis. Les dossiers comportant un prêt à taux zéro quant à eux, ne sont en général plus acceptés au titre de l’exercice 2019, pour la même raison, sauf par certains établissements. D’où l’intérêt de s’appuyer sur l’expertise d’un courtier si vous souhaitez par exemple profiter d’un PTZ en zone B2 et C avant sa disparition en 2020.

Quand les taux d'intérêt vont-ils remonter ?


Les taux bas vont-ils perdurer alors que le dernier observatoire Crédit Logement / CSA annonce de nouveaux taux records le mois dernier ? Si se prononcer sur l’avenir des taux est toujours un exercice difficile, toutefois, « Les OAT 10 ans, en hausse à - 0,02 %, n’en demeurent pas moins en territoire négatif. Les signaux restent au vert, aucun élément n’est en faveur d’une remontée soudaine des taux », prévoit Ulrich Maurel. 
La fin d’année devrait donc rester favorable à tous ceux qui ont un projet à concrétiser. Côté emprunteurs, le crédit immobilier rencontre d’ailleurs toujours un vif succès, malgré un contexte de hausse des prix de l’immobilier : la dynamique est bien là ! Alors à vous d’en profiter pour habiter ou pour acheter pour louer.
Par Céline Coletto

Retour à la liste d'actualites

0
bot