Comment fonctionne le zonage du PTZ ?

26
03/2019

Pour devenir propriétaire d’un logement neuf grâce au PTZ, Prêt à Taux Zéro, en 2019, il faut avant tout savoir dans quelle zone géographique se situe le bien immobilier convoité. Conseil pratique pour tout connaître des zones du PTZ.

zonage PTZ
Le PTZ permet d'emprunter gratuitement jusqu'à 138000 € pour financer un logement neuf, en fonction d'un zonage spécifique du prêt à taux zéro.
Pour acheter un logement neuf avec un Prêt à Taux Zéro, le zonage du PTZ est primordial. Le PTZ, Prêt à Taux Zéro, est en effet le principal dispositif pour soutenir l’accession à la propriété. Il s’agit d’un prêt gratuit, sans intérêt, garanti par l’Etat qui vient en complément d’un crédit immobilier. Il sert à financer l’achat ou la construction d’un logement neuf. Pour calculer son montant, la zone où le bien est situé est nécessaire.

Quelles sont les zones du PTZ 2019 ?


Le dernier zonage en vigueur du PTZ est en application depuis 2014. Quatre grandes zones permettent de calculer le montant du prêt à taux zéro. Des zones qui ont été découpées selon les tensions sur le marché immobilier.
D’abord, la zone Abis qui comprend Paris et la petite couronne ; puis la zone A qui se compose du reste de la banlieue parisienne, le Genevois français, Lyon, Villeurbanne, Montpellier, la Côte d’Azur, quelques villes de la Corse comme Ajaccio… Vient ensuite la zone B1 qui réunit les grandes agglomérations de l’hexagone, supérieures à 250 000 habitants comme Bordeaux ou Strasbourg ; des villes touristiques comme Bastia ou Biarritz. La zone B2 regroupe les localités allant de 50 000 à 250 000 habitants, comme Brest ou Angers… Enfin, la zone C, dite zone rurale, concerne le reste du territoire soit près de 35 000 communes.

Pourquoi le zonage est important dans le Prêt à Taux Zéro ?


Si la zone dans laquelle est localisée le logement neuf acheté est important, c’est parce qu’en dépend la quotité du PTZ. La quotité est un pourcentage que l’on applique au coût total du prix d’acquisition dans la limite d'un plafond pour déterminer le montant du PTZ.
En effet, jusqu’au 31 décembre 2019, les zones B2 et C profitent d’une quotité à 20 % du prix d’acquisition, tandis que les zones les plus tendues bénéficient d’une quotité de PTZ à 40 %.

Lire aussi - Dernière ligne droite pour acheter un logement neuf en zone B2 et C ?


A compter du 1er janvier 2020, seules les zones Abis, A et B1 seront éligibles au Prêt à taux Zéro, toujours avec cette quotité de 40 %. Cela représente donc avec les plafonds de prix d’acquisition jusqu’à 138 000 € de prêt gratuit.

Zones Abis, A et B1=une quotité à 40 %
Zones B2 et C=une quotité à 20 % en 2019


- Simulation pour acheter un appartement neuf en zone A à 200 000 €, avec une quotité du PTZ à 40 %, le montant du PTZ pourra atteindre 80 000 €.
- En zone B2, un ménage de 4 personnes pourra obtenir 44 000 € de prêt gratuit pour l’acquisition d’un logement neuf de 220 000 €.

A noter que le montant du PTZ varie aussi selon la composition du foyer, c’est-à-dire le nombre de personnes inclus dans le ménage, qui occuperont les lieux, ainsi que selon le niveau de revenus. Le PTZ doit financer l’acquisition d’un bien immobilier utilisé comme résidence principale. Les futurs occupants ne doivent pas être propriétaires d’un logement depuis au moins deux ans.

Lire aussi - Comment devenir propriétaire avec un PTZ ?
Par Vincent Durand

Retour à la liste de conseils

bot